Home

Ornithologie - AVES

Les Traquets motteux est canadiens pourraient traverser l'Atlantique 2x par an

| 2 déc. 2016 | americanornithologypubs.org
Les Traquet motteux d'Amérique du nord, passereaux de 25 g, effectuent des migrations étonnantes. La race nichant en Alaska, Oenanthe oenanthe oenanthe, la même qui vit en Europe, traverse chaque année le détroit de Béring et toute l'Asie pour rejoindre ses quartiers d'hivernage en Afrique. Celle de l'Est canadien, Oenanthe oenanthe leucorhoa, traverse l'océan Atlantique Nord deux fois par année entre son aire natale canadienne et son quartier d'hivernage subsaharien.

Les océans représentent des barrières écologiques extrêmes pour les oiseaux terrestres. Pourtant, chaque automne, les migrants en provenance de l'Est du Canada semblent avoir 2 options : un détour via le Groenland, l'Islande ou l'Europe pour réduire l'ampleur des vols au-dessus de l'océan ou un étonnant vol sans escale de 4'000 à 5'000 km sans possibilité de se reposer entre l'est du Canada et le nord-ouest de l'Afrique. Nous avons évalué la faisabilité et la fiabilité de la migration transatlantique sans escale d'O. o. leucorhoa du Canada vers l'Afrique en utilisant un modèle basé sur l'individu qui incorpore les coûts du vol et des données de vent de 1979 à 2011. Les conditions de vent dominants favorisaient la migration sans escale, particulièrement à de hautes altitudes et lorsque les vents étaient favorables au moment du départ. Pour les individus modélisés ayant une charge calorique élevée et volant à des altitudes de ∼3'000 m, les vols transatlantiques sans escale ont atteint l'Afrique lors de 62% des jours de départ. Lors de 24% des jours de départ non réussis, les individus ont possiblement arrêté en Europe avant de continuer vers l'Afrique. La durée des vols réussis a varié entre 31 et 68 h, avec des vols significativement plus courts aprés la mi-septembre. Il n'est pas clair si la sélection naturelle peut favoriser les traversées océaniques sans escale entre l'Amérique du Nord et l'Afrique par O. o. leucorhoa, mais nous concluons que les vents favorables fiables lors de la traversée et possiblement une grande économie de temps en font une stratégie de migration possible.



Autres actualités du trimestre
  1. Premier fossile de perroquet en Sibérie | 8 oct. 2016
  2. Migration et survie des Barges rousses | 17 oct. 2016
  3. Migration des coucous de Pékin | 3 nov. 2016
  4. Suivi de migration et hivernage du Bécasseau spatule | 22 nov. 2016
  5. Nouvelle espèce de Busard Saint-Martin | 28 nov. 2016
  6. Migration des Courlis corlieu d'Islande | 8 déc. 2016

Actualités années : 2004 2005 2006 2007 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017












Accueil

Page vue 7 fois depuis 0 ans, 4 mois
Revenir au début